Barbara par Roland Romanelli

Barbara, Romanelli, deux destins pour un seul amour: la musique.

Tous les lundis à 19:00 du 18 février au 15 avril 2013 à la Comédie Caumartin, entre les chansons inoubliables de celle qui se racontait en musique, Roland Romanelli nous livre pudiquement, mais non sans humour, quelques anecdotes de leur vie artistique commune (il l’accompagnera pendant une vingtaine d’années). On rit autant que l’on pleure, car la Dame Brune de « Nantes » ou « Dis quand reviendras-tu ? » avait aussi un côté fripon et un sens de la dérision insoupçonnés, que Roland Romanelli et sa complice Rébecca Mai nous évoquent sur scène avec délice à travers une vingtaine de chansons.
Une billetterie est disponible sur FNAC Spectacles.

Barbara par Roland Romanelli

Barbara par Roland Romanelli

Rébecca Mai, interprète

Née à Paris un 1er février d’un père vietnamien et d’une mère bretonne, Rébecca est tout d’abord danseuse.
Après une formation pluridisciplinaire à Paris et NewYork (Joffrey Ballet, Martha Graham Dance schools…), elle devient rapidement soliste : Ballet Royal de Wallonie, Grand Théâtre de Genève, Ballet de Bâle, Ballet National du Portugal, ATER Balletto en Italie… ainsi qu’aux États-Unis. Elle est appréciée par des chorégraphes renommés : William Forsythe, Alvin Ailey, Glenn Tetley… dont elle interprète les œuvres, outre celles du répertoire classique et de Georges Balanchine, Jose Limon…
De retour en France, après une période consacrée à l’éducation de son fils, Florian Lejeune, aujourd’hui graphiste, elle se produit encore en guest-artist : danseuse étoile, chorégraphe, professeur de danse (Paris, Milan, Francfort …), maître de ballet (Palo Alto Ballet, San Francisco) et fortuitement… meneuse de revue.
En 2000, elle «range ses bottines» et entame une seconde carrière avec le théâtre et le chant. Elle intègre une troupe de comédie musicale, Dell’Arte à Nice, dont elle devient l’un des piliers. Grâce à sa licence d’entrepreneur de spectacles elle crée alors sa propre structure, Méli Mélodie, et se produit, avec ses musiciens, sur les principales scènes de la région PACA, dans un répertoire varié de Chanson française : Léo Ferré, Chansons de Paris, Chansons coquines… mais c’est l’univers de Barbara qui sera son domaine de prédilection.
En 2005, Roland Romanelli l’écoute et la choisit pour être sa partenaire dans le spectacle qu’il veut écrire sur sa vie avec Barbara. Une grande complicité s’installe entre eux, concrétisée en 2008 par la première version de Barbara 20 ans d’amour au Théâtre de Paris. Le succès est au rendez-vous, une belle aventure commence pour eux sur scène comme dans la vie. Le spectacle sera repris entre 2009 et 2011 au Théâtre Hébertot et aux Nouveautés, ainsi qu’en tournée.
Fin 2011, elle crée au Petit-Hébertot, avec la complicité de son directeur Xavier Jaillard, une courte pièce musicale et humoristique alliant chant, danse et comédie : Les Nuits d’une demoiselle, avec Roland Romanelli bien sûr, au piano et à l’accordéon.
Actuellement, ils travaillent ensemble sur de nouveaux projets, Les Poètes Disparus, avec le pianiste Cyril Duflot, florilège des plus belles chansons françaises, et surtout Les Lundis musicaux de Romanelli à la Comédie Caumartin (à partir de Février 2013) où elle interprète à nouveau Barbara, dans une nouvelle mise en scène de Gil Galliot.

Gil Galliot, metteur en scène

Metteur en scène, auteur et comédien, Gil Galliot a été formé au Cours Dullin et à l’Institut Théâtral de la Sorbonne.
Parallèlement à son activité de comédien, il signe une quarantaine de mises en scène tant dans le théâtre public (Molière, Marivaux, Kafka, Borchert, Mrozek, Orwell…) que dans le privé où il met en scène Bernard Fresson, Rufus, Alex Métayer, Jean Louis Foulquier, Dau et Catella, Sophia Aram, Patrick Bosso, Vincent Rocca, Nathalie Corré…
Il travaille à la réalisation de grands spectacles sous chapiteau et à Bercy (Marco Polo, Le Roi Singe, Le Magicien d’Oz…), de théâtre musical (Capitaine Fracasse, Je m’appelle Erik Satie), de théâtre chorégraphié (Contrepied avec la compagnie Black Blanc Beur, Amériques) et de théâtre de rue (Chienne de Vie, Gueules de bois, Et Dieu créa la rue…).
Il signe également de nombreuses adaptations pour la scène (En attendant d’après Marcel Aymé, Œdipe Boîte Noire d’après Sophocle…)
Il a joué plus de 400 fois Shakespeare le défi ! et a signé sa première mise en scène d’opéra avec La Flûte enchantée en janvier 2007.
Il est le co-auteur (avec Yves Hirschfeld), le metteur en scène et un des interprètes de Ne me quitte pas (Th. Tristan Bernard ; Th. des Mathurins).
Gil Galliot a également le co-
écrit (avec Pascal Legitimus et Mathilda May) de Plus si affinités (Splendid et tournée)
Il enseigne l’art dramatique pendant 7 ans à l’Ecole du Passage avec comme compagnon de route Niels Arestrup.
Il est Membre permanent du Cercle des Menteurs au Bataclan et à la Comédie Bastille et le co-fondateur de la Ligue d’Improvisation Française
Gil Galliot est aussi réalisateur et directeur artistique d’émissions pour M6, Paris Première, France 3.

Tagués avec : , , , , , , ,