La reine des bisous

Un spectacle jeune public à partir de 2 ans d’une durée de 35 minutes à La Manufacture des Abbesses du 28 septembre au 23 novembre 2014, réservation en ligne.

Une petite princesse, dont la maman reine est très occupée, parcourt tous les royaumes au volant de son avion rouge, pour trouver la reine des bisous. Elle fait alors la rencontre de la reine des gâteaux, la reine des fleurs et d’autres encore, mais toujours pas de reine des bisous… Et c’est bien normal car on cherche parfois bien loin ce qu’on a près de soi. Une histoire rigolote, pour les tous petits, qui rappelle qu’il est important de prendre le temps de se dire qu’on s’aime et de se le montrer, tout simplement.

La reine des bisous

La reine des bisous

La scénographie

Le spectacle La Reine des Bisous fait entrer les tout petits dans un univers théâtral et musical où les danses, les musiques, les bruitages et les couleurs se mêlent au conte pour que le jeune spectateur vive une histoire merveilleuse. Il voyage d’univers en univers et découvre des personnages rigolos et attachants. À travers l’histoire de la petite princesse qui part à la recherche de la reine des bisous, les enfants sont embarqués dans une aventure sensible, originale et pédagogique. Ce spectacle met en scène une réflexion touchante sur la relation mère-enfant. Il aborde les thèmes de la séparation, de la longue route vers l’autonomie, de la découverte du monde… Les valeurs d’amour et de partage y ont une place de choix. Afin de s’adapter au mieux aux enfants en bas âges, ce spectacle très visuel mêle le théâtre, la musique, la danse mais aussi la technique des ombres chinoises, de manière tantôt ludique et tantôt poétique.
La scénographie est assurée par Olga Wajszczak, qui a créé les arguments, les chorégraphies et les mises en scène d’une vingtaine de ballets, dansés en France, en Allemagne et en Pologne.

Le narrateur

Aurélien Portehaut, le narrateur, va accueillir les enfants, conter et créer l’histoire. Il les guidera tout au long du spectacle et pourra en jouant avec le décor en ombres chinoises entrer
et sortir de l’image. C’est le personnage masculin de l’histoire.

Les chorégraphies

Les danses de ce spectacle renforcent les textes du narrateur. Les chorégraphies vont permettre de créer un univers, un environnement, des thématiques. Elles vont aider à inventer la vie des personnages. Les attitudes et postures traduiront les gestes du quotiden, les émotions, les sentiments et les situations. La danse devient un prétexte à raconter…

L’univers sonore

La musique a été spécialement composée pour les chorégraphies du spectacle. Elle retranscrit l’univers des scènes à l’aide de bruitages tirés de la vie quotidienne par exemple des bruits de fouets et d’oeufs cassés pour le royaume des gâteaux.

Les ombres chinoises

La technique utilisée est celle des ombres chinoises : des marionnettes articulées en carton plume offrent de nombreuses possibilités d’animation. Elles permettent de faire la transition entre chaque royaume. Ce décor mobile et visuel amène de la poésie au spectacle.

La lumière

Elle fait partie intégrante de la scénographie du spectacle car elle va soutenir chaque royaume à travers des ambiances très marquées. La lumière va habiller et dessiner les espaces en étant douce, explosive, pêchue et colorée.

Publié dans Jeune Public, Théâtres Tagués avec : , , , ,