Nuit de la Bretagne 2014

La Nuit de la Bretagne repart en 2014 et donnera son coup d’envoi le 11 janvier au Parc des Expositions de Morlaix, s’en suivra Paris Bercy le 18 janvier et le Zénith de Nantes le 1 février.

Nuit de la Bretagne 2014

Nuit de la Bretagne 2014

Après avoir donné rendez-vous à plus de 10 000 spectateurs en 2013 à Lille, Caen et Nantes où son Zénith affichait complaît et où elle réitérera l’expérience le 1 février, la tournée de la Nuit de la Bretagne conquerra cette année deux nouvelles scènes. L’événement, qui réunit un plateau artistique d’une grande diversité, bénéficie du soutien du Conseil Régional et
contribue pleinement au rayonnement culturel et à l’attractivité de la Bretagne.
Réunissant chant, danse et musique bretonnes, entre tradition et modernité, 150 artistes se succéderont et feront le bonheur des amoureux de la culture bretonne lors de ces 3 dates. Les sonneurs en couple Champions de Bretagne de l’année ouvriront le spectacle, s’en suivront Ronan Le Bars accompagné de sa virtuosité au uilleann pipes. Les danseurs de Beuzec Cap Sizun viendront nous raconter la vie des marins et des « sardinières » sur une danse festive tandis que le Collectif du Jeu à la Nantaise nous fera part d’une musique à la fois roots et actuelle. Ensuite, le Bagad Kemper, champion des Bagadou, viendra partager ses talents, quant à Red Cardell, il nous montrera ô combien il sait associer rock, musique traditionnelle bretonne et chanson française. Pour finir, ces deux derniers, le Bagad Kemper et Red Cardell, croiseront leurs répertoires pour former le groupe Fest Rock. Sans oublier le Bagad de Lann Bihoué qui sera exceptionnellement présent sur la scène de Paris Bercy.

  • 150 artistes : musiciens et danseurs
  • Près de 3h de spectacle
  • Plusieurs groupes phares de la scène bretonne
  • Le meilleur de la musique et de la danse bretonnes : Champion des bagadou, Champion des sonneurs en couple Braz et Coz, Champion des danseurs

Entre tradition, création et ouverture :

Champion des Bagadou : Bagad Kemper

Créé dans les années 50 en Bretagne, héritier du riche patrimoine musical des différents terroirs bretons, le Bagad Kemper est un ensemble instrumental composé de 40 musiciens répartis en 4 pupitres : cornemuses, bombardes, batteries et percussions. Il témoigne de la vivacité de la culture bretonne et participe à son évolution. Le Bagad Kemper évolue au sein de Bodadeg Ar Sonerien
(Assemblée des Sonneurs) qui fédère 70 bagadou et constitue la plus importante école de musique traditionnelle de Bretagne. Ce mouvement organise annuellement le Championnat National des Bagadou auquel participent environ 50 formations réparties en 5 catégories. Le vainqueur de la première catégorie est sacré Champion de Bretagne. Classé en première catégorie depuis 1968, le Bagad Kemper a été sacré champion des bagadou en 2013. Il a remporté 20 fois ce titre. Habitué des grands rassemblements culturels bretons (Festival de Cornouaille de Quimper, Festival Interceltique de Lorient, Tombées de la Nuit à Rennes), le Bagad KEMPER s’associe régulièrement à d’autres intervenants pour des créations artistiques ponctuelles (Azeliz Iza, Dan Ar Braz et l’Héritage des Celtes puis collaboration sur l’album Celebration, Carlos Nuñez, Johnny Clegg…).

Champion des danseurs : Cercle de Beuzec-Cap Sizun

Fondé en 1969, le Groupe des Bruyères est une association regroupant 230 membres répartis entre bagad, cercle, école de danse et de musique. Le groupe remplit un rôle, à la fois culturel et social, ce qui en fait un des acteurs essentiels de la vie associative du Cap Sizun. Le cercle est classé en première catégorie de la Confédération War’l Leur, et obtient en octobre 2013, le titre de Champion de Bretagne pour la deuxième année consécutive. Le spectacle raconte la vie des marins et des « sardinières » dans les années 1900. La pêche de la sardine qui fait la richesse du port d’Audierne, mais aussi la crise lorsqu’il n’y a plus de poissons, les ateliers de Mme de Lécluse (guipure d’Irlande) qui permettent aux familles de sortir de la crise. Le spectacle est donc composé de quatre parties :

  • la pêche
  • les conserveries
  • la crise
  • les ateliers de Dentelle de Lécluse

Red Cardell

En 20 ans d’existence Red Cardell reste fidèle à ce qui depuis le début fait son succès : le groupe a réuni naturellement dans ses recherches musicales la musique traditionnelle bretonne, celle du monde, le rock et la chanson française. Farouchement indépendant dans l’esprit du rock alternatif, il auto produit ses premiers albums, gère sa promo et organise une tournée non-stop qui va durer près de huit ans (1100 concerts). A l’aube des années 2000, il multiplie les voyages et les rencontres. Cela se traduit par de nombreuses collaborations avec entre autres, Le groupe vocal Ukrainien Gourtopravci, Dr Das bassiste d’Asian Dub Foundation , Yann Tiersen, Miossec, Thomas Fersen, Dan Ar Braz, Dave Pegg Bassiste de Fairport Convention… Leur dernier projet, né d’une rencontre avec le bagad Kemper, les conduit à travailler à Harlem, au cœur du courant Hip Hop, avec l’ingénieur du son Ariel Borujow. Le groupe revient aux origines de sa création : chercher à trouver les racines communes aux musiques traditionnelles du monde, à diffuser l’empreinte du blues et de ses origines sur les musiques d’aujourd’hui.

Fest Rock

Approché en 2011 par le Bagad Kemper, le group Red Cardell répond avec enthousiasme à leur demande. Commence alors un travail de croisement des deux répertoires, le rock et la musique bretonne. La réunion des deux ensembles musicaux est placée sous le signe de la puissance et de l’énergie. Plus de six cents enfants participeront au projet. Un mélange qui donne une belle idée de la capacité d’adaptation des bagadou à tous types de musique. Un grand moment aussi pour le groupe Red Cardell qui a toujours puisé en Bretagne son inspiration et son énergie. Un objectif commun autour de ce projet : communiquer, transmettre, recevoir mais avant tout donner. A coup sûr un grand moment à vivre pour finir en beauté les Nuits de la Bretagne 2014.

Ronan Le Bars Group

Ronan Le Bars est un musicien breton, réputé pour sa virtuosité au uilleann pipes (cornemuse irlandaise), à la cornemuse écossaise et aux low whistles. Très vite remarqué dans le milieu artistique, il participe, dès le début des années 90, aux grandes formations bretonnes dont l’Héritage des Celtes avec Dan Ar Braz et Celtic Procession avec Jacques Pellen, travaille avec les plus grands artistes bretons comme Didier Squiban, les frères Boclé ou Alan Stivell. Musicien recherché, il a participé également aux albums de Deep Forest, Johnny Hallyday, Claude Nougaro, Yann Tiersen, Stephan Eicher, Isabelle Boulay, Renaud, Gabriel Yacoub, O’Stravaganza… En 2012, il est de la nouvelle aventure de Dan Ar Braz, Celebration, mais aussi sur scène avec le groupe rock Red Cardell. C’est pourtant cette année-là qu’il décide de se produire enfin sous son nom avec 4 musiciens de renom, souhaitant explorer de nouveaux horizons de la musique bretonne, d’autres cultures du monde ainsi que ses propres compositions avec son instrument de prédilection. Son dernier album « Lammdour » est sorti en août 2013 chez Keltia Musique et suscite des critiques positives unanimes.

Collectif du jeu à la Nantaise

Dix artistes, parmi ceux qui font vivre les musiques populaires à Nantes au sein de différentes formations, se réunissent aujourd’hui autour de François Robin et de sa nouvelle veuze (la cornemuse nantaise). Comme un écho à l’identité portuaire de la ville, comme un voyage à travers la diversité culturelle nantaise, l’idée du collectif « Jeu à la Nantaise » est de mélanger dans un tourbillon sonore les musiques populaires qui sont jouées aujourd’hui à Nantes : la musique locale bien sûr (bretonne), mais aussi d’Algérie, d’Europe de l’Est (tzigane et klezmer) et d’Irlande. Sur scène, les entrées et les sorties de scène se succèdent à un rythme effréné, une danse bulgare prolonge une reprise de « Le Vent nous portera » (Noir Désir) adaptée en rond guérandais, une jig irlandaise se marie à un air algérien, Aïcha et Sylvain dialoguent dans un chant à répondre algéro-breton. Le collectif assume totalement le caractère foisonnant de la musique! De tout cela naît une sorte d’internationale nantaise des musiques populaires, une joyeuse marmite de musiques à la fois très « roots » et terriblement actuelles. Par sa musique, ce collectif détonnant, joyeux et festif réinvente un « jeu à la nantaise » fondé sur le collectif, la générosité, la musique en partage.

Sonneurs en couple

Fabrice LOTHODE et Hubert RAUD se sont connus à la KEVRENN ALRE en 1991, groupe dans lequel ils ont joué ensemble pendant 15 années. Ils jouent en couple depuis maintenant 3 ans. Depuis 2011, ils ont participé à plusieurs concours de couples biniou braz – bombarde : Trophée Ronsed Mor à Locoal Mendon, Joutes de l’Aven à Kernével, Trophée des Filets Bleus à Concarneau, Trophée Paysan Breton du Festival Interceltique de Lorient et Championnat de Bretagne des sonneurs à Gourin. Ils sont depuis septembre 2013 à Gourin, Champions de Bretagne des sonneurs en couple Braz.

Le couple Tymen et Kerveillant va fêter ses 15 ans en juin 2014 et est issu du Bagad Ar Meihoù Glaz (Quartier du Moulin-Vert à Quimper). Les deux compères vont se spécialiser au fil des ans dans le terroir Bigouden ce qui leur permettra de se qualifier au Championnat de Bretagne de sonneurs en couple Coz où ils termineront troisième en 2010, second en 2012 et enfin premier en 2013. Le couple gagne aussi en 2013 le prestigieux concours de création « Matilin an Dall » qui se déroule tout les ans au Festival Interceltique de Lorient. Il aime composer de nouveaux airs de danse, marche et mélodie dans le respect du terroir Bigouden, Montagne et Aven.

Bagad de Lann-Bihoué

A ses début, le Bagad était composé de quelques bénévoles mais après quelques années, le groupe s’agrandit pour ressembler aux Pipes Band écossais. Aujourd’hui, le Bagad a une double vocation : montrer la Marine Nationale, par l’uniforme et la discipline de la formation en France comme à l’étranger ( Brésil, Canada…) et témoigner de la richesse du patrimoine culturel celtique, en interprétant avec talent un répertoire de musique traditionnelle bretonne de qualité. Compte tenu de son effectif, le Bagad peut évoluer lors d’aubades, de défilés et de concerts. Les instruments joués sont la cornemuse écossaise, la bombarde qui est typiquement bretonne, et enfin l’ensemble batterie percussion pour le rythme. Le Bagad de Lann-Bihoué est composé de 30 sonneurs du grade de matelot au quartier-maître. Les sonneurs sont de jeunes filles et garçons militaires, recrutés pour un à quatre ans et choisi autant pour leur compétence musicale que pour la qualité de leur présentation et de leur comportement.

Publié dans Concerts Tagués avec : , , , , , , , , , ,